Archive pour la catégorie ‘Annonces de manifestation / réunions...’

Non à l’usine de cochons de Poiroux : manifestation festive vendredi 26 juin à la Roche à partir de 17h00

non aux cochons

Plan d’eau de la Normandelière : l’association Vendée écologie appelle à manifester le 23 mai

adieu portLa mairie de Brétignolles a lancé des études archéologiques préventives dans l’espoir vain de faire émerger un jour son désormais très improbable et anachronique projet de port.

Pour réaliser ces études, elle a autorisé le perçage de la bâche du plan d’eau de la Normandelière. Le plan d’eau qui fait le bonheur de l’école de voile et des familles en été est donc désormais asséché. La mairie refuse de réparer les dégâts effectués à moindre coût au motif que ce plan d’eau a vocation à être déplacé dans le cadre du projet de port…

Et, parce que le ridicule ne tue plus à Brétignolles depuis longtemps, elle autorise de nouvelles fouilles afin de définitivement laminer la bâche et rendre sa réparation financièrement déraisonnable…  

Le projet de port qui s’est vu sévèrement retoqué par l’enquête publique de 2011 n’a, depuis, pas reçu le commencement du début d’une autorisation. Même les élus favorables au projet, tel Noël Faucher, conseiller départemental, viennent de reconnaître à l’occasion de la session du Conseil départemental que le cadre législatif ne permet pas la réalisation du projet… Malgré cela, l’assèchement du plan d’eau est le quatrième épisode d’un feuilleton qui n’a qu’un but : faire passer en force un projet farfelu par le principe du fait accompli :

-         1er épisode : achat de la ferme de la Normandelière à un prix prohibitif en 2013.

-         2ème épisode : saccage partiel de la zone humide pour d’abord réaliser un espace fleuri pour modéliser le futur bassin portuaire en 2013 puis pour modifier le tracé du réseau d’assainissement des eaux afin que celui-ci respecte les contours du bassin portuaire en 2014.

-         3ème épisode : irrespect de la décision de justice, annulant l’achat de la ferme de la Normandelière, qui laissait à la mairie 3 mois pour annuler la vente en 2014.

-         4ème épisode : lancement de fouilles archéologiques, qualifiées par le maire de « phase 1 des travaux du port » amenant la disparition du plan d’eau de la Normandelière.

Et demain ? Des études géologiques pour lesquelles il sera nécessaire de détruire la dune et creuser le chenal du port ?

Au-delà de la question du plan d’eau, Vendée Ecologie s’interroge : où sont les défenseurs de l’Etat de Droit dans cette affaire ? Qu’attend le préfet pour faire respecter la décision de justice et rappeler la loi et les procédures qui s’appliquent à Brétignolles comme partout en France ?

Il est plus que temps que l’Etat siffle la fin de la récréation à Brétignolles et y réaffirme l’application de la loi républicaine en rappelant au maire que sa seule volonté ne saurait faire rentrer le projet de port dans une phase de réalisation.

Le rassemblement est prévu à 15h30 le samedi 23 mai devant la mairie de Brétignolles sur Mer.  

Voir également sur les sites suivants : Veille Normandelière et Réunir Brétignolles.

Porcherie de Poiroux : l’association Vendée Ecologie appelle à manifester contre le projet

Non porcherieL’association Vendée Ecologie soutient les demandes du collectif opposé à la porcherie de Poiroux et appelle à manifester samedi 4 avril à 14h30 aux Sables d’Olonne place de Strasbourg sur le remblai.

Le projet de porcherie avait initialement été refusé par la préfecture. Une erreur administrative permet son retour aujourd’hui sans qu’aucun des éléments de fond qui avaient conduit au rejet du projet n’aient été améliorés.

Le mode d’agriculture industriel qui amène ce projet n’est pas viable économiquement ou socialement. Depuis 30 ans la filière porcine se meurt en France en raison de ces choix industriels absurdes.

Par ailleurs, en termes d’impacts environnementaux, l’élevage porcin en Bretagne a montré quelles seront les conséquences de l’installation de cette porcherie pour l’environnement en Vendée : algues vertes, pollution des eaux, conséquences néfastes pour les conchyliculteurs…

Mettre en péril l’image de la Vendée, les activités touristiques et conchylicoles et l’environnement pour le seul profit d’un groupe industriel relève d’une grande irresponsabilité. Le gouvernement doit cesser d’encourager la création de ces exploitations hors normes.

Toutes les infos sur le site du collectif opposé à la construction de cette procherie : http://www.porcherie-poiroux.fr/ 

Installation de stockage des déchets de Ste Flaive des Loups : manifestation le 5 juillet à 10h30

cetL’installation de stockage des déchets non dangereux (ISDND) – centre d’enfouissement des déchets ménagers – de Sainte Flaive des Loups pose des problèmes d’odeurs qui rendent la vie des riverains des plus pénibles. Ces odeurs sont principalement dues à la présence dans l’ISDND de fermentescibles (déchets de table, épluchures…) qui pourraient être par ailleurs compostés. 

Ces fermentescibles auraient dû, depuis l’installation des centres de Tri MécanoBiologique (TMB) en Vendée, ne plus être présents dans les poubelles enfouies.

Seulement les TMB fonctionnent mal.

Ce n’est pas faute d’avoir en son temps dénoncé l’erreur du Conseil général de Vendée et de Trivalis (syndicat de communes chargé du traitement des déchets en Vendée) (voir article ici).

Aujourd’hui les premiers bilans des choix en matière de traitement des déchets tombent : des installations, les TMB, qui fonctionnent mal malgré leur coût exorbitant pour l’ensemble des contribuables vendéens et des fermentescibles qui pourraient être compostables mais qui se retrouvent néanmoins enfouis en dégageant des odeurs pestilentielles…

Les problèmes des riverains de Ste Flaive sont le symbole de l’échec du plan départemental d’élimination des déchets du Conseil général de Vendée malgré sa couteuse réalisation. Il conviendrait de le remettre à plat et de définir des solutions beaucoup moins onéreuses et qui garantiraient : une meilleure gestion financière, une plus grande valorisation (recyclage) des déchets et la préservation des emplois du secteur aujourd’hui menacés par les choix réalisés (voir article ici).

Pour protester devant ce fonctionnement qui empoisonne leur quotidien, les riverains de l’ISDND de Ste Flaive des Loups appellent à manifester samedi 5 juillet 2014 à 10h30 devant l’ISDND (suivre les panneaux indicateurs à l’entrée de Ste Flaive en venant de la 4 voies). L’association Vendée Ecologie soutient leur démarche.

Mariage et adoption pour tous : un vrai débat à la Roche sur Yon

Collectif pour égalité des droitsA l’image de Bruno Retailleau, les opposants au mariage pour tous et à l’égalité des droits réclament à corps et à cris un débat. Pourtant quand Bruno Retailleau organise une conférence sur la question à la Roche sur Yon, il n’invite aucun défenseur du projet gouvernemental à partager la tribune pour faire valoir ses arguments. Etonnant. Quand on veut débattre, la moindre des choses est d’inviter ses contradicteurs. Drôle de conception du « débat » que celle de Bruno Retailleau…

Le Collectif vendéen pour l’égalité des droits, qui défend la projet gouvernemental, organise quant à lui un vrai débat entre deux figures nationales, l’une favorable et l’autre opposée au projet,  animé par un journaliste le lundi 21 janvier à la Roche sur Yon, afin que chacun puisse s’exprimer dans le respect du débat démocratique républicain. Venez nombreux pour démêler le vrai du faux :

Affiche débat mariage pour tous

Échanges et partage autour d’une soupe populaire à l’invitation du DAL 85

imagesCAB52E24

Une invitation du Droit Au Logement de Vendée :

Après les annonces du gouvernement concernant le début du plan hiver, avancé au 1er novembre, nous nous attendions à ce que des mesures d’urgence soient mises en place rapidement.

Pourtant à La Roche sur Yon, des familles avec enfants sont actuellement exclues de ce plan.

Les adultes pouvant  être hébergés par le 115 dans des locaux des Forges se retrouvent dehors toute la journée de 8h00 à 20h et sans solution de repli les samedis et dimanches, car la maison d’accueil de jour (MAJ), rue Sadi Carnot n’est ouverte que les matinées du lundi au vendredi. Ils n’ont  pas non plus accès à un repas du soir avant le 20 novembre, date à laquelle le bus du Samu social sera mis en place. Ce dispositif est  inadapté, spécialement  aux couples demandeurs d’asile et aux malades.

le DAL 85 recense à ce jour plusieurs familles et couples oubliés du plan hiver ,  pour lesquels il est impossible de passer la journée dehors. Il a dû en conséquence , dans l’urgence,  trouver des solutions provisoires.

le DAL 85 vous invite donc le lundi 19 novembre

à partir de 19h, devant le bâtiment A des Forges

Rassemblons-nous , afin de dénoncer les insuffisances du plan hiver vendéen  et pour demander des mesures justes et réellement adaptées aux situations.

Famille Tchétchène indignement expulsée l’année dernière et revenue depuis : pétition à signer

logo3L’an dernier une famille Tchétchène était expulsée (voir article Vendée Ecologie : ici) de la Roche sur Yon vers la Pologne. Depuis cette famille est repartie en Tchétchénie pour revenir en Vendée. Cette interruption de présence sur le territoire européen de plus de 3 mois lui ouvre le droit de faire une demande d’asile directement en France.

Malgré cela, la préfecture semble considérer que cette famille doit faire sa demande d’asile en Pologne et vient de leur signifier un arrêté de réadmission en Pologne alors même qu’une procédure est en cours auprès du tribunal administratif pour reconnaître les droits de cette famille et que les enfants sont scolarisés.

Pour ne pas connaître à nouveau la situation indigne et inhumaine de l’an dernier, plus de 250 personnes se sont réunies vendredi 26 octobre dernier devant la préfecture de Vendée.

Pour soutenir cette famille, vous pouvez signer la pétition lancée par le Réseau Education Sans Frontière (RESF) sur leur site internet : voir ici.

Vous pouvez également envoyé fax et mail directement à la préfecture pour empêcher cette expulsion (à voir également sur le site de RESF).