Archive pour la catégorie ‘Déchets’

Déchets en Vendée : et les mauvais choix continuent…

incinérateurLe dernier plan départemental de traitement des déchets fait la part belle aux solutions industrielles. Des 5 Usines de Tri Mécano-Biologiques (TMB) imaginées initialement n’ont finalement été réalisées que 2 dont l’investissement a malgré tout dépassé celui des 5 prévues… Ces TMB, chargées normalement d’éviter l’enfouissement de déchets fermentescibles (déchets verts, de table…) ont  plombé les finances de la gestion des déchets en Vendée tout en ayant une efficacité contestable et contestée (voir ici).

La logique industrielle, aux impacts négatifs sur l’environnement et l’emploi (voir les communications de Vendée Ecologie faites lors de la décision des élus : ici et ici), s’est accrue avec la décision de réaliser le centre unique départemental de tri dont on peut douter qu’il permettra in fine une quelconque économie par rapport à la conservation des centres de tri existants.

Si l’on en croit les déclarations du président de Trivalis, syndicat mixte chargé de l’application du plan départemental d’élimination des déchets, dans Ouest-France du 3 novembre, voici dorénavant revenir sur le devant de la scène la logique industrielle ultime : l’incinération des déchets ! Technique pourtant largement rejetée par les Vendéens il y a maintenant près de 15 ans. Lire la suite de cette entrée »

Installation de stockage des déchets de Ste Flaive des Loups : manifestation le 5 juillet à 10h30

cetL’installation de stockage des déchets non dangereux (ISDND) – centre d’enfouissement des déchets ménagers – de Sainte Flaive des Loups pose des problèmes d’odeurs qui rendent la vie des riverains des plus pénibles. Ces odeurs sont principalement dues à la présence dans l’ISDND de fermentescibles (déchets de table, épluchures…) qui pourraient être par ailleurs compostés. 

Ces fermentescibles auraient dû, depuis l’installation des centres de Tri MécanoBiologique (TMB) en Vendée, ne plus être présents dans les poubelles enfouies.

Seulement les TMB fonctionnent mal.

Ce n’est pas faute d’avoir en son temps dénoncé l’erreur du Conseil général de Vendée et de Trivalis (syndicat de communes chargé du traitement des déchets en Vendée) (voir article ici).

Aujourd’hui les premiers bilans des choix en matière de traitement des déchets tombent : des installations, les TMB, qui fonctionnent mal malgré leur coût exorbitant pour l’ensemble des contribuables vendéens et des fermentescibles qui pourraient être compostables mais qui se retrouvent néanmoins enfouis en dégageant des odeurs pestilentielles…

Les problèmes des riverains de Ste Flaive sont le symbole de l’échec du plan départemental d’élimination des déchets du Conseil général de Vendée malgré sa couteuse réalisation. Il conviendrait de le remettre à plat et de définir des solutions beaucoup moins onéreuses et qui garantiraient : une meilleure gestion financière, une plus grande valorisation (recyclage) des déchets et la préservation des emplois du secteur aujourd’hui menacés par les choix réalisés (voir article ici).

Pour protester devant ce fonctionnement qui empoisonne leur quotidien, les riverains de l’ISDND de Ste Flaive des Loups appellent à manifester samedi 5 juillet 2014 à 10h30 devant l’ISDND (suivre les panneaux indicateurs à l’entrée de Ste Flaive en venant de la 4 voies). L’association Vendée Ecologie soutient leur démarche.

Report de la construction de la 3ème usine de Tri Mécanobiologique (TMB) : une confirmation de l’échec du Plan départemental d’élimination des déchets

 
tmbL’annonce du report de la construction de la 3ème usine de Tri MécanoBiologique (TMB) est une bonne nouvelle. Elle met un frein à la gestion industrielle et très coûteuse du traitement des déchets en Vendée. Les 2 premières usines TMB plombent déjà suffisamment le budget des Vendéens en matière de gestion des déchets. Cette décision valide les analyses des écologistes portées depuis des années notamment par la Fédération écocitoyenne de Vendée (Feve) et confirme la nécessité d’analyses critiques et contradictoires des orientations préconisées par Trivalis, syndicat mixte chargé du traitement des déchets en Vendée. Comme demandé, entre autres, par Vendée Ecologie dans son courrier aux élus de Trivalis, le Plan départemental d’élimination des déchets ménagers doit être revu pour tout remettre à plat avant de prendre toute nouvelle décision en matière de déchets. Voir l’article de Ouest France ci-dessous (et sur OuestFrance.fr) et le positionnement de la Feve en particulier :   
Article Ouest France du 21 03 2013

Trivalis ne répond pas aux questions de fond du dossier déchets

Article OF du 20 03 2013Suite à l’article précédent du Blog, Trivalis répond à Vendée Ecologie dans Ouest France du 20 mars (voir ci-contre) et dans le journal du Pays Yonnais du 21 mars (encore disponible en kiosque), mais « oublie » de répondre aux questions de fond concernant le dossier déchets et la disparition possible des emplois :

Dans son courrier adressé à Trivalis, lundi 18 mars en préalable de son comité syndical, Vendée Ecologie a présenté des faits concernant des écarts de chiffres importants constatés entre la première et la deuxième étude, toutes deux menées en vue de réaliser un centre de tri départemental unique par le cabinet Bourgois / Merlin. 

Sur la base de ces faits Vendée Ecologie s’interroge et interroge Trivalis dans le cadre d’une démarche citoyenne légitime au regard de son rôle d’association.

Vendée Ecologie précise qu’elle se tient à la disposition de Trivalis pour présenter les chiffres des études du cabinet Bourgois / Merlin dans ce qu’ils ont de contestable eu égard aux écarts constatés entre les dites études. Lire la suite de cette entrée »

Centre de tri départemental unique qui menace l’emploi : Lettre à Yves Auvinet, président de Trivalis

L’association Vendée Ecologie avait déjà alerté les élus sur le sujet (voir article ici) du centre de tri départemental unique (accompagné d’une fermeture des centres existants) étudié par Trivalis, syndicat mixte qui gère le traitement des déchets en Vendée. La première étude que nous avions alors dénoncée s’avérait insuffisante pour justifier la forte augmentation des kilomètres parcourus par les camions (et les émissions de gaz à effets de serre qui vont avec) et surtout les pertes d’emplois (une centaine de personnes seraient concernées). Trivalis revient donc sur ce sujet avec une nouvelle étude aux chiffres plus que contestables. Voici la lettre que nous avons envoyée à Yves Auvinet, maire de la Ferrière (où s’implantera le futur centre de tri unique), vice-président de la Roche Agglomération, conseiller général et président de Trivalis,  ainsi que l’article paru ce jour dans Ouest France :

Article OF du 19 03 2013

Monsieur le Président,

Mardi 19 mars doit se tenir le comité syndical de Trivalis que vous présidez. A l’occasion de cette réunion vous serez amenés à vous positionner sur les orientations départementales en matière de tri des déchets. Le 26 février dernier, la commission de Trivalis a d’ores et déjà proposé que la fermeture des centres existants soit entérinée au profit d’un centre unique départemental.

Vous nous permettrez 2 remarques concernant ces décisions que vous vous apprêtez à prendre : Lire la suite de cette entrée »

Centre de tri départemental unique : Vendée Ecologie informe les élus des conséquences

Chaine de triTrivalis, syndicat mixte chargé du traitement des déchets en Vendée, a fait étudier la faisabilité d’un centre de tri départemental unique. L’étude réalisée par un cabinet a été rendue à Trivalis au printemps dernier.

Si ce projet était validé, il aurait de lourdes conséquences en matière sociale et environnementale. Par le biais d’une note d’analyse de l’étude, Vendée Ecologie a alerté les élus de Trivalis ainsi que ceux du Conseil général de Vendée (qui a en charge le Plan départemental d’élimination des déchets) afin que ceux-ci ne valident pas le projet en l’état. Rien n’est encore validé dans ce dossier. Cette note se veut donc être une aide à la prise de décision des élus qui pourrait, si l’on se réferre au calendrier de l’étude, intervenir rapidement d’ici la fin de l’année.

Ouest-France a publié un article qui reprend les éléments essentiels de la note de Vendée Ecologie :

 Article Ouest France du 2 novembre 2012

Traitement des déchets : les mauvais choix du conseil général de la Vendée

tmbLa préfecture vient d’accorder la construction de la première usine de tri mécanobiologique (TMB) en Vendée. Les travaux à St Christophe du Ligneron pourraient débuter au mois de mars 2010 (voir article de Ouest France du 8 janvier 2010 : cliquez ici).

Le TMB a pour but de séparer mécaniquement les déchets fermentescibles (épluchures, restes de repas, coquilles d’oeufs…) des déchets plastiques, métalliques… que l’on peut mettre en commun dans nos poubelles principales.

Si cette technologie très au point permet un résultat visuel efficace (il n’y a au final dans les restes fermentescibles plus de matières platiques, métalliques ou autres visibles), elle ne permet pas d’éliminer les particules chimiques ou autres contenues dans les fermentescibles potentiellement mélangés à des produits dangereux dans nos poubelles (résidus de peintures, produits chimiques, métaux lourds…).

Lire la suite de cette entrée »