Archive pour juillet 2010

Claude Allègre aurait finalement raison ?

actu_notre_dame_des_landes-86d56Le débat concernant les dessertes routières du futur aéroport de Notre Dame des Landes (au nord de Nantes) bouscule la majorité du conseil régional (composée du PS, du PC, d’Europe Ecologie, d’Ecologie Solidarité). La question est de savoir si ces dessertes routières faisaient, ou non, partie de l’accord passé entre les 2 tours de l’élection régionale entre la liste plurielle (PS, PC, Ecologistes) de Jacques Auxiette et la liste Europe Ecologie. Le PS a toujours été clair - à tort de notre point de vue - sur sa volonté d’aide au financement de l’aéroport et de ses dessertes routières et ferroviaires. On peut être en désaccord avec le PS sur ce point – nous le sommes - mais on ne peut contester sa constance en la matière. L’accord passé entre les 2 tours des régionales prévoit, dans un chapitre qui ne concerne pas Notre Dame des Landes, que le conseil régional ne financera pas les « nouveaux programmes routiers ». Lorsqu’on parle de « nouveaux programmes routiers » dans cet accord, on parle de ceux qui ne sont pas encore dessinés. Concernant Notre Dame des Landes cela fait bien longtemps, malheureusement, que ces programmes routiers sont dans les tuyaux. Toutes les parties avaient connaissance de cela lors de la signature de l’accord. 

Aussi, loin des postures politiciennes des partis (classiques en cette période de pré-campagne des élections cantonales), cette tribune de Philippe PAPIN, conseiller régional du groupe Ecologie Solidarité (groupe d’écologistes indépendants de gauche au conseil régional), nous a parus prendre un peu de hauteur et remettre le débat là où il doit se trouver : dans un contexte global. A lire pour continuer l’opposition au projet de Notre Dame des Landes :

« On s’en souvient, la sortie de son livre pamphlet il y a quelques mois avait fait grand bruit. Seul contre tous, Claude Allègre dénonçait « l’imposture climatique », niant une quelconque responsabilité humaine dans le réchauffement généralisé de notre planète.

Lire la suite de cette entrée »

Port de Brétignolles : 3,5 millions d’euros d’études pour un dossier jugé, une nouvelle fois, irrecevable par le préfet : ça suffit !

lr05_2437955_1_px_501__w_ouestfrance_Au mois de mars dernier, la mairie de Brétignolles sur Mer lançait une campagne de communication, à grand renfort de photomontages en couleur, annonçant que le projet de port de Brétignolles entrait dans sa « phase opérationnelle ».

Comme souvent dans ce dossier, les élus de Brétignolles sur Mer ont mis la charrue avant les bœufs !

Le préfet de Vendée vient de juger irrecevable le dossier du projet de port pour la tenue d’une enquête publique (procédure obligatoire qui vise à recueillir les avis de la population sur un projet impactant pour l’environnement ; cette procédure précède la décision finale du préfet, avant recours juridiques, de réalisation ou d’abandon du projet).

Lire la suite de cette entrée »

Info : Porcherie industrielle de Poiroux : le préfet dit non !

affiche npi-liteNous parlions dans un article précédent (voir en cliquant ici) du dossier concernant la porcherie industrielle de Poiroux.

Dans un arrêté daté du 16 juin dernier, le préfet de Vendée rejette la demande de création de ce projet irresponsable qui symbolise tout ce qu’il ne faut plus faire en matière d’agriculture.

Nous nous félicitons de cette nouvelle !

.