Archive pour septembre 2010

Retraites : une façon amusante de contester la réforme en cours….

… et ce que le gouvernement voudrait nous présenter comme une réforme inéluctable. Sketch de Franck Lepage à voir absolument en ce jour de mobilisation massive (assurément plus de 10 000 personnes à la Roche sur Yon) :


Incultures 5 Travailler MOINS pour gagner plus… 1sur2
envoyé par Axe-R-Mo. – L’info video en direct.

Et la suite ici en vidéo :

Lire la suite de cette entrée »

Port de Brétignolles : lettres aux parlementaires et conseillers généraux de Vendée

lr05_2437955_1_px_501__w_ouestfrance_Devant l’agitation et la communication permanente de la mairie de Brétignolles sur Mer concernant son projet de port et ses annonces de soutiens multiples, Vendée Ecologie a souhaité connaître les avis réels des parlementaires et conseillers généraux de Vendée sur ce projet. Nous avons pour ce faire envoyé vendredi des courriers électroniques à l’ensemble de ces élus en leur rappelant leurs déclarations ou les déclarations de leur groupe politique concernant l’aménagement du littoral après Xynthia.

Nous avons recherché les déclarations de chacun suite à la tempête afin de personnaliser chaque courrier quand cela était possible.

Aujourd’hui, samedi, reprenant les ambitions du Conseil général de  Vendée réuni hier en session, Ouest-France titre : « La Vendée protège son littoral ». Plus loin dans l’article, Philippe de Villiers s’oppose à l’extraction de sable au large de Noirmoutier au motif « qu’un tel chantier modifierait les courants marins ». Dont acte. Qu’en est-il de l’avis de Philippe de Villiers sur les modifications de courants à Brétignolles ?

Affaire à suivre.

Ci-dessous le courrier envoyé à Philippe de Villiers (des courriers similaires ont été envoyés aux sénateurs, députés et conseillers généraux de Vendée) :

« Mr le Président du Conseil général,

Lors de la tempête Xynthia, vous déclariez que « la mer est imprévisible et qu’elle est toujours plus forte que l’Homme ». Par ailleurs, dans les colonnes du Journal de la Vendée, on pouvait lire le souhait  du Conseil général de « mettre un terme à une urbanisation scandaleuse » en luttant contre « les pressions scandaleuses de certains promoteurs ».

Lire la suite de cette entrée »