Archive pour janvier 2012

Jean-Marie Le Pen à la Roche le 21 janvier : manifestation samedi à 11h00 place du théâtre

A l’occasion de la venue de Jean-Marie Le Pen, une manifestation pacifique est organisée afin que celui-ci ne puisse pas penser que les républicains ont déserté la Vendée :

 Samedi 21 janvier à 11h00 Place du théâtre à la Roche sur Yon.

A la veille des élections présidentielles, il est en effet nécessaire d’afficher un front républicain face au FN qui malgré son relooking reste un parti à l’idéologie nauséabonde et anti-démocratique.

Marine Le Pen ne propose rien d’autre que l’idéologie nationale-socialiste qu’Adolf Hitler avait porté en 1933 : un discours en apparence – en apparence seulement - très social sur fond de haine de l’étranger. L’Histoire nous a enseignés ce que les partis d’extrême droite font du pouvoir quand les citoyens, par désespoir ou protestation, leur délèguent.

 Le Pays des Droits de l’Homme ne mérite pas le FN, qu’il soit porté par Jean-Marie ou Marine Le Pen.

Perte du « triple A » de la France : les politiques doivent rendre aux peuples leur souveraineté

imagesCACV0I80La France perd « son triple A ». Bien sûr, cela confirme l’échec global des politiques économiques menées par Nicolas Sarkozy et la droite depuis 10 ans. Cela démontre également l’absurdité et l’incohérence des plans gouvernementaux de rigueur qui pèsent injustement sur les citoyens.

Contrairement à ce qu’affirme le gouvernement, la perte du triple A va aggraver la situation de la France puisqu’elle va alourdir la dette par la mise en place d’intérêts d’emprunts plus importants.

Mais rien n’est inéluctable, les choses peuvent changer.

Les politiques nationales et européennes ont institutionnalisé depuis 30 ans le libéralisme économique en laissant aux marchés financiers la liberté de réguler l’économie. Les gouvernements ont pour cela retiré tout pouvoir aux banques centrales, contrôlées par les Etats, au profit des banques privées. Or celles-ci n’ont qu’un but : le profit à courts termes de leurs actionnaires au mépris des conséquences humaines et sociales que cela engendre. Lire la suite de cette entrée »

« Solidarité de voisinage » : une fausse mesure pour masquer l’échec de Nicolas Sarkozy en matière de sécurité

lr05_2842450_1_px_512__w_ouestfrance_Voir article de Ouest France sur le sujet en cliquant ici.

Aujourd’hui, lors de problèmes de voisinage ou autre, l’alerte auprès de la police peut être donnée par tout citoyen. Nous sommes ainsi potentiellement tous amenés à être un jour des donneurs d’alerte si nous sommes confrontés à une agression, une dégradation… Cela fait partie intégrante de notre statut de citoyens ayant fait le choix de vivre en collectivité en acceptant ainsi certaines règles établies notamment le refus de se faire justice soit même.

Malgré cela, Claude Guéant sort de son chapeau la « solidarité de voisinage » : des voisins « référents » chargés de veiller à ce qui se passe dans leurs quartiers et d’alerter le cas échéant la police. Certaines communes de Vendée pourraient accepter de mettre en place ce dispositif.

Cette idée est une fausse mesure absurde : aurait-on idée de créer des « voisins référents » chargés de contacter les secours en cas d’incendie ? Non bien-sûr. On peut supposer que toute personne dotée d’un minimum de conscience constatant un départ de feu appellerait les secours.

Cette fausse mesure a cependant bien un objectif : créer un faux débat – pour ou contre les « citoyens vigilants » – pour détourner l’attention du vrai problème de fond : l’augmentation du nombre d’agressions sur les personnes depuis 5 ans et du nombre de cambriolages qui traduisent l’échec de Nicolas Sarkozy en matière de sécurité publique depuis 10 ans (il était ministre de l’intérieur spécialiste de la sécurité « au karcher » avant d’être président). Lire la suite de cette entrée »