Archive pour septembre 2012

Erika : la victoire du bon sens !

ErikaLa cour de cassation vient de rendre son verdict dans le cadre du procès Erika. Après les craintes que beaucoup avaient émises au printemps dernier (voir notamment articles de Vendée Ecologie ici et ici), la cour confirme les condamnations des jugements précédents.  Le préjudice écologique est donc reconnu en droit. Voici une belle arme juridique à la disposition des défenseurs de l’environnement et un beau pavé lancé dans la marre des pollueurs !

Voir article de Libération :

Erika : la Cour de cassation confirme les condamnations

ACTUALISé Au-delà des amendes et des indemnisations, déjà versées, c’est le principe du préjudice écologique qui est validé par cet arrêt.

Toutes les condamnations pénales prononcées dans l’affaire du naufrage de l’Erika il y a presque treize ans ont été confirmées mardi par la Cour de cassation, y compris celle de Total à l’amende maximale de 375 000 euros. Lire la suite de cette entrée »

Les OGM sont des poisons… CQFD !

rat OGM

Une équipe de chercheurs menée par Gilles-Eric Séralini vient de dévoiler les résultats d’une étude accablante pour les OGM.

Après avoir nié pendant des années la nocivité des OGM, les vendeurs de semences Monsanto et compagnie se voient rattrapés par leurs mensonges. Loin de vouloir « nourrir le monde », les firmes agroalimentaires sont donc finalement bien guidées exclusivement par des logiques de profits financiers. Elles méprisent ainsi les conséquences sanitaires, sociales et environnementales de leurs actions.

Cette confirmation scientifique va permettre, espérons-le, d’ouvrir les yeux à un certain nombre d’agriculteurs à commencer par le président de la FNSEA Xavier Beulin grand défenseur des OGM…

Souhaitons maintenant  que la promesse des profits et l’argent déjà investi dans la promotion des OGM ne va pas inciter les semenciers à continuer malgré tout dans leur volonté d’imposer à tous des produits qu’une très large majorité de citoyens ne veut pas.

La recherche fondamentale en matière d’OGM, comme toute recherche, doit être permise en milieu confiné. Mais le principe de précaution impose une interdiction de l’exploitation de ces organismes en pleine nature et une interdiction de leur commercialisation.

A quand des lois claires sur la question pour mettre un terme aux « délires OGM » des multinationales semencières ?

Article du Nouvel Observateur  (voir aussi le film sur le lien précédent du Nouvel Obs) :

EXCLUSIF. Oui, les OGM sont des poisons !

Créé le 18-09-2012 à 00h19 – Mis à jour le 19-09-2012 à 10h53

Par Guillaume Malaurie

Des chercheurs français ont étudié secrètement, pendant deux ans, 200 rats nourris au maïs transgénique. Tumeurs, pathologies lourdes… une hécatombe. Et une bombe pour l’industrie OGM. Lire la suite de cette entrée »

Logement d’urgence : manifestation mercredi à 16h30 à la Roche sur Yon

Collectif du 23 aout

Devant l’immobilisme de la Préfecture de Vendée et son refus d’assurer les obligations légales de l’Etat en matière d’accueil des demandeurs d’asile, le « Collectif du 23 août » appelle à manifester :

mercredi 19 septembre à 16h30

devant la préfecture de Vendée à la Roche

Plusieurs familles avec des enfants en bas âges sont concernées par cette situation intolérable et vont se retrouver sans hébergement alors que le froid va commencer à s’installer. Les services de l’Etat sont pour le moment restés sourds aux demandes de solutions (qui existent). Soyons nombreux pour faire bouger les choses !

Logement d’urgence : Vendée Ecologie soutient les demandes du « Collectif du 23 août »

imagesCAB52E24La problématique du logement a été sur le devant de la scène politique en cette rentrée avec plusieurs annonces gouvernementales.

Sur le territoire de la Roche sur Yon et son agglomération, plusieurs familles sans logement en situation de grande précarité tentent de subsister . Des enfants en bas âge, dont un nouveau-né, sont concernés par cette situation alarmante.

Durant l’été, des bénévoles ont épaulé ces familles pour trouver des solutions transitoires. Avec l’arrivée du froid, des solutions de logement plus humaines et plus stables doivent être rapidement trouvées.

Le « Collectif du 23 août » se mobilise pour que les services de l’Etat (préfecture) utilisent leur droit de réquisition de logements vacants auprès des organismes publics et pour que les communes répondent favorablement aux exigences préfectorales, ou les anticipent si elles en ont la possibilité. Lire la suite de cette entrée »