Cantonales partielles : les candidatures de renouvellement (épisode 1 : canton des Essarts)

imagesSuite à la démission de Bertrand de Villiers de son poste de conseiller général, le canton des Essarts va connaître une élection partielle les 21 et 28 novembre.

Le canton est composé de 9 communes : Les Essarts, Boulogne, Dompierre sur Yon, la Ferrière, la Merlatière, l’Oie, Sainte Cécile, Sainte Florence, Saint Martin des Noyers.

Les problématiques principales du territoire sont, en vrac :

  • les questions sociales  (ex : accompagnement des demandeurs d’emplois…)
  • le développement économique du territoire (ex : comment maintenir les entreprises existantes et en attirer de nouvelles pour assurer le maintien de  l’emploi ; permettre l’accès à l’internet très haut débit),
  • les questions de déplacements (ex : développement de transports en commun ; nouvelles routes),
  • les questions d’éducation scolaire (ex : la construction d’un collège public)

 

  • le vieillissement de la population (ex : développement des services d’aide à la personne, maintien des personnes âgées à domicile, création de maisons de retraite…),
  • le manque de places pour l’accueil de la petite enfance,
  • la préservation des terres agricoles et des agriculteurs et à travers cette problématique, celle plus globale de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire
  • la préservation de l’environnement,
  • le traitement des déchets
  • la préservation et/ou le développement d’une offre culturelle et sportive,
  • la question de la gouvernance des 9 communes qui composent le canton (7 communes font en effet partie de la communauté de communes du Pays des Essarts et 2 font partie de la communauté d’agglomération du Pays Yonnais(Dompierre et la Ferrière) avec évidemment des choix politiques parfois différents).

A ces problématiques, les 5 candidats (3 de gauche, 1 de droite, 1 d’extrême droite) répondent de manière parfois similaire, parfois différente. Vendée Ecologie a fait le choix de cibler, à gauche, les candidatures qui présentent l’intérêt d’un renouvellement politique.

Voici donc le programme de Gilbert Quillaud, candidat Europe Ecologie – Les Verts pour cette élection :

« Une autre politique est possible aujourd’hui. Pour moi, un territoire solidaire, c’est une répartition équitable des ressources fiscales entre les différentes communes pour que les habitants du canton bénéficient d’un traitement identique quel que soit le lieu où ils habitent. »

Les bonnes raisons de voter pour Gilbert QUILLAUD

Mettre l’écologie au coeur de l’économie

  • Conditionner les aides à la création d’emplois locaux et à des pratiques écologiques
  • Encourager artisans, agriculteurs, commerçants, industriels et services à se former aux innovations vertes
  • Favoriser la production et la consommation de produits durables et de qualité.

Mettre en valeur le territoire

  • Bien gérer nos ressources naturelles en impliquant les habitants et les acteurs économiques : améliorer la qualité de l’eau, préserver les paysages et la biodiversité
  • Mieux réfléchir les transports : les différents contournements sont-ils tous justifiés en terme de consommation de terres agricoles, de coût, d’utilité et d’avenir des modes de déplacement ? Je favoriserai le transport collectif et le covoiturage
  • Progresser dans le tri des déchets à la source : Comment justifier les sommes dépensées pour retirer des poubelles des produits qui ne devraient pas y être ? Je ne suis pas favorable au tri mécanobiologique, en raison du coût et de la qualité douteuse du produit fini. J’encouragerai le compost citoyen.

Développer la solidarité

  • Inciter la création de logements sociaux économes en énergie et financièrement accessibles
  • Favoriser l’évolution des lieux d’accueil en fonction des besoins : halte-garderie, multiaccueil, relais assistante maternelle.
  • Construire le collège (programmé pour 2013)
  • Encourager les projets de santé de proximité (dentistes, infirmiers, médecins) pour favoriser la qualité des soins et la prévention
  • Permettre aux aînés de vivre chez eux dans de bonnes conditions (adaptation du logement et des services)
  • Conforter les structures d’insertion du canton
  • Faciliter l’accès de tous à des pratiques culturelles de qualité en mutualisant les ressources associatives.
Une réalisation emblématique: le collège
Lieu de formation, mais aussi espace d’exemplarité et d’innovation

  • Le concevoir comme un espace d’éducation à l’environnement pour tous autour de l’énergie, de l’alimentation, de la gestion des consommables et des déchets.
  • Le construire selon les normes BBC (Bâtiment Basse Consommation), et référence environnementale.
  • L’approvisionner auprès des producteurs locaux en produits de qualité (sans OGM, bio)

Les commentaires sont fermés.